Catastrophes Naturelles

Reconnaissance sinistres

Evaluations post sinistres

Opérations de sauvetage

Aides humanitaire


Quoi de mieux qu’un appareil mobile et léger pour accéder à une zone accidentée ? Le drone est devenu plus qu’indispensable dans les catastrophes naturelles et autres sinistres. Simple d’utilisation, il permet une reconnaissance des immeubles effondrés lors de séismes afin d’évaluer les dégâts, le survol de zones sinistrées afin d’évaluer les priorités de secours. Lors d’incendies ou de la recherche de victimes de surface, le drone permet le suivi des équipes de secours engagées. En France, de plus en plus d’unités de pompiers et de gendarmes s’équipent de drones.

  • Un accès inédit à des zones sinistrées
  • Une surveillance à bas coût
  • Des capteurs spécifiques et variés adaptés aux diverses situations
  • Accéder à des zones inadaptées à l’homme

INCENDIES

Les pompiers et tous les abureauoflandmanagementblmwildfiredrone_crop-768x573cteurs qui œuvrent pour la prévention et la lutte contre les feux de forêt ont également déclaré leur flamme aux drones civils. Dans ce domaine, les drones sont affectés à deux grandes missions : la surveillance d’une part et l’aide au commandement lors d’interventions d’autre part. Les drones, quand ils disposent d’une grande autonomie et sont équipés par exemple de capteurs infrarouges, peuvent surveiller de larges zones forestières et ainsi optimiser la détection de départs de feu.

 

 

 

 

 

 


ZONES à RISQUES

arton23

Survolée par un drone, après l’explosion de l’usine AZF, la zone révèle les stigmates d’un paysage sinistré. Les drones permettent l’identification des fuites toxiques et les incendies. La zone placée sous haute protection est restée inaccessible, c’est avec l’aide de drones que les équipes au sol ont pu être guidées et ont pu optimiser leur parcours.

 

 

 

 

 


ASSURANCES et INDEMNISATIONS

15019-081-fr-expertise_sinistre-150714

En dehors du diagnostic, le drone se révèle utile pour les assureurs qui ont besoins d’établir des constats rapides. L’administration de l’aviation civile  a autorisé l’assureur à mettre en œuvre des drones sur le territoire, en cas de sinistre. Ils serviront à évaluer les dégâts dans le cadre des indemnisations et pourront ainsi contribuer à accélérer les délais de paiement en cas d’indemnisation. De nombreuses compagnies d’assurance utilisent déjà des drones.